mercredi 6 janvier 2010

Les différents types de "Psy"

Je réponds à cette question de façon toute personnelle et spontanée...

Les psychiatres
Ce sont des médecins spécialisés qui traitent le trouble psychique à l’aide de médicaments visant les dysfonctionnements comportementaux, émotionnels et de raisonnement expliqués à partir de la biochimie cérébrale. Les psychiatres effectuent un suivi ou accompagnement psychologique visant à s'assurer la bonne évolution des du traitement. Les psychiatres s’appuient techniquement sur le classement de votre cas dans une catégorie de patients (nosographie psychiatrique), ce qui leur permet de choisir les médicaments dans la palette appropriée. Les psychiatres, riches de leur expérience médicale et sociale, ont souvent un rôle de conseil psychologique (principalement les pédopsychiatres), ou se prononcent en tant qu'experts juridiques sur l'état de santé mentale rapporté à la nosographie psychiatrique. Les psychiatres peuvent exercer en libéral ou en institution.

Les Psychologues
Ce sont des spécialistes du fait humain psychologique. Ils connaissent les fonctionnements normaux des processus mentaux, affectifs et comportementaux comme leurs troubles. Ils possèdent un titre universitaire d'état (en France ou dans les pays occidentaux) et un cursus spécifique et complet sur le sujet. La psychologie est ouverte aux diverses disciplines exploratoires et scientifiques, en effet, elle ne rechigne pas devant les statistiques, les théories sociales et sociologiques, ni devant les neurosciences (sciences du fonctionnement des neurones et du cerveau). Un des volets scientifiques de la psychologie est d'évaluer les résultats des diverses psychothérapies, y compris psychanalytiques (ce qui fait polémique). La psychologie étudie les différents moyens de comprendre, de diagnostiquer et de soigner des personnes du point de vue psychologique et par essence admet une pluralité de méthodes (y compris psychanalytiques) qu’elle adapte en fonction des patients et des contextes (Les psychologues tendent naturellement à une pratique dite intégrative).

Les psychothérapeutes
Ce sont les praticiens qui se présentent au public comme ayant le pouvoir d'exercer une psychothérapie par le biais de méthodes psychologiques sans exclure pour autant celle de la psychanalyse ou en l’adaptant. Cette capacité relève d’un art (on l’a ou on ne l’a pas) et d'une expérience poussée en tant que patient (ou client) d'un autre thérapeute de référence attaché à un courant ou une école reconnue. Les thérapeutes « comportementalistes » constituent un groupe qui s’appui ses sur des méthodes et des outils structurés tandis que les psychothérapeutes posent habituellement l’efficience de leur action dans une interaction verbale et non verbale sophistiquée avec leurs patients (ou clients). Il s’agit, chemin faisant, d’arriver à obtenir un accord profond, y compris psychosomatique, du patient autour de son processus de guérison. Par ailleurs, un psychothérapeute devrait assurer qu’il a le titre de psychologue ou à la celui de médecin formé par sa pratique à la psychothérapie ou à la psychanalyse.

Les psychanalystes
Ce sont des praticiens qui, appliquent la psychanalyse en tant que méthode de psychothérapie particulière. La psychanalyse considère l'origine des troubles comportementaux, émotionnels et de raisonnement comme étant strictement liés aux pulsions sexuelles infantiles en conflit au sujet des parents et qui seraient à l'origine de tous les dysfonctionnements psychoaffectifs.
Les psychanalystes pratiquent une forme d’entretien distant, en principe froid, basé sur une technique dite « d’écoute flottante » doublée à l’occasion d’ « interprétations ». La technique en question est plutôt longue. Au terme du traitement, vous devez avoir liquidé l'idée que vous vous faisiez que votre psychanalyste est votre guérisseur, avoir intégré les prémisses sexuelles de la psychanalyse qui vous concernent, et en fin de compte savoir vous piloter en adulte. Les résultats de la psychanalyse ne se soumetttent pas à l'évaluation.
Les psychanalystes, comme les psychothérapeutes, devraient avoir, par ailleurs, un titre de psychologue ou de médecin (mais rien ne les y oblige pour se prévaloir de ce titre).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire